13 août 2022
piscine

Tout sur la construction de sa piscine

Soleil, pique-nique, baignade : les beaux jours sont de retour ! Avant de vous plonger dans la construction de piscines, il est nécessaire de clarifier le sujet. Quelle piscine choisir ? Quelles démarches administratives sont nécessaires avant l’installation ? Quel budget dois-je prévoir et quels sont les coûts associés ? Quelles sont les étapes pour construire une piscine en pierre ? Nous corrigeons cela dans notre dossier !

Quelle piscine choisir ?

En matière de piscines, il existe trois grandes familles. Piscines enterrées, piscines hors-sol, piscines écologiques naturelles ou piscines en kit, vous pouvez les monter vous-même… Nous vous aidons à choisir la piscine qui vous convient !

La piscine en sol

La piscine enterrée offre toutes les possibilités de personnalisation possibles.

Ce type de piscine peut avoir une très longue durée de vie. C’est un véritable investissement, qui implique souvent des travaux conséquents. Tout dépend de votre choix.

Préférez la piscine en béton si vous avez un grand terrain. Elle est solide, construite pour durer (environ 30 ans) mais le chantier peut être long (entre 1 et 3 mois).

Vous souhaitez un rendu plus naturel ? Optez pour la piscine en bois. Mais attention à choisir un bois imputrescible. La Norme Française définit 5 catégories : du bois pour un usage intérieur comme pour les menuiseries (Classe I), jusqu’au bois qui supporte un contact permanent avec l’eau de mer (Classe V). Le principal inconvénient de ces piscines est leur durée de vie limitée, entre 5 et 7 ans.

La piscine creusée en kit est intéressante financièrement mais requiert un bon niveau de bricolage pour la poser soi-même.

La piscine en inox, enfin, est très résistante à la corrosion et aux chocs (durée de vie entre 30 et 40 ans). Autre avantage, vous n’aurez pas besoin de poser de liner, la structure étant parfaitement étanche.

La piscine hors sol

La piscine hors solLa piscine hors sol : plug and play…

Elle est idéale pour les particuliers qui ne souhaitent pas spécialement amorcer un gros chantier, qui n’ont pas un très grand terrain ni un gros budget. Il en existe 2 modèles :

Les piscines souples : rapides à installer, démontables, bon marché, mais assez fragiles. Pour un modèle autoportant qui tient sans fixation, mais dont la durée de vie est très limitée.

Les piscines rigides : la plupart du temps en kit, plus résistantes… Il s’agit notamment de la piscine tubulaire avec une armature en acier qui renforce la structure  pour une durée de vie jusqu’à 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.