28 septembre 2021
Les causes de l’insomnie

Insomniaque ? Voyons quelles peuvent bien en être les causes

L’insomnie est un trouble du sommeil qui touche près de 20 % des Français. Généralement causé par le stress et la contemplation liés à des problèmes personnels (dépression), il peut plonger les gens dans un cycle infernal jusqu’à entraver les activités de la vie courante.

L’insomnie : c’est quoi ?

L’insomnie est définie comme “un trouble lié à l’apparition, à la durée, au maintien ou à la qualité du sommeil, qui survient et entraîne une altération des fonctions diurnes personnelles malgré un temps et un environnement de sommeil adéquats”. Lorsque l’insomnie dure trois mois ou plus et se répète au moins 3 fois par semaine, l’insomnie peut être aiguë (insomnie à court terme ou ajustée) ou chronique. Les changements dans les fonctions diurnes qui peuvent être causés par une insomnie à court terme ou chronique comprennent : le déficit de concentration, de mémoire ou d’attention ; la fatigue ou l’inconfort ; le dysfonctionnement social ou professionnel ; l’irritabilité, les troubles de l’humeur ; la somnolence diurne ; la réduction d’énergie ; la tendance à faire des erreurs pendant la journée et le risque d’accidents ; la céphalée de tension.

Les causes de l’insomnie

La plupart des insomnies sont liées à des troubles psychologiques plus ou moins graves, tels que le stress, l’anxiété et la dépression. Lorsque les épisodes d’insomnie se répètent jour après jour, la personne affectée s’inquiètera de ne pas bien dormir la nuit. Cette peur de l’insomnie va rendre l’insomniaque douloureux et lui rendre plus difficile l’endormissement, le faisant ainsi tomber dans un cercle vicieux.
De nombreuses pathologies peuvent provoquer des troubles du sommeil et provoquer plus ou moins d’épisodes d’insomnie, telles que : le Syndrome des jambes sans repos (impatient) ; l’hyperthyroïdie ; le Syndrome d’apnée du sommeil ; la maladie d’Alzheimer ; la maladie de Parkinson ; les douleurs liées à diverses maladies (arthrose, cancer, polyarthrite…) ; l’asthme ou maladies respiratoires ; les allergies (rhinite, éternuements…) ; et le reflux gastro-oesophagien.
Les conditions environnementales ou de mode de vie peuvent également provoquer des insomnies, telles que le bruit, les calories, le bruit du voisinage, une mauvaise literie ou une consommation excessive de caféine. Les horaires de travail décalés, les contraintes de temps et le surmenage sont également des causes fréquentes.

Les différents types d’insomnie

  • L’insomnie à court terme

La caractéristique de base de l’insomnie à court terme est la difficulté à court terme à trouver ou à maintenir le sommeil, ce qui entraîne des problèmes de sommeil. Cette plainte s’accompagne d’un certain degré de confusion ou d’embarras dans la famille, la société, la carrière, les études ou d’autres domaines de la vie quotidienne. De plus, malgré des conditions de sommeil adéquates, des troubles du sommeil et les symptômes diurnes qui les accompagnent peuvent toujours survenir. L’insomnie à court terme peut être isolée ou liée à des troubles mentaux, organiques ou liés à l’utilisation de substances. Dans de nombreux cas d’insomnie durant moins de trois mois, des déclencheurs peuvent être identifiés. Dans d’autres cas, l’insomnie est sporadique, souvent concomitante avec le facteur de stress derrière l’insomnie.

  • L’insomnie chronique

L’insomnie chronique se caractérise par des difficultés fréquentes à s’endormir ou à maintenir le sommeil. Cette difficulté affecte la vie professionnelle, personnelle et sociale des dormeurs. Malgré de bonnes conditions de sommeil, cette maladie survient encore fréquemment et persiste. L’insomnie chronique peut également survenir seule ou liée à la prise de médicaments ou de substances ou à des troubles mentaux ou physiques.
Découvrez d’autres articles et sujet tout aussi fascinants dans le blog qui se soucie du climat. Vous pouvez y retrouver divers astuces, des idées mais le plus important : élargir votre connaissance.

Une réflexion sur « Insomniaque ? Voyons quelles peuvent bien en être les causes »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *